vendredi 6 avril 2012

Horaires aménagés pour les « plus lourdes »


Je viens de noter ce matin une proposition électorale qui au moins ne viendra pas augmenter le déficit public, et ne devrait pas (trop) coûter cher au contribuable.

Hier dans un meeting organisé par le magazine Elle et Science Po, François Bayrou  est revenu sur une initiative de Martine Aubry qui avait instauré jusqu'en 2009 des horaires aménagés de piscine pour les femmes souffrant d'obésité ou peinant à s'émanciper de leur mari.

«Je pense qu'il y a des femmes, et pas seulement musulmanes, qui simplement parce que l'âge les a faites ce qu'elles sont...», a dit le candidat centriste, subissant à ce moment quelques remous dans la salle.

 «Vous êtes toutes en pleine jeunesse et en pleine beauté, et puis il y a des femmes qui pèsent plus lourd que d'autres, et qui ne veulent pas être exposées au regard des hommes dans une piscine», a-t-il poursuivi, s'adressant à un public majoritairement féminin.

Alors, on commence par les piscines, puis après les parcs publics, les magasins… etc…

Si je peux comprendre les souffrances de ces femmes vis-à-vis de ce problème, ne vaudrait-il pas mieux combattre ces préjugés, et arrêter de faire l’apologie de la femme taille fine dans notre société, plutôt que de créer une nouvelle forme de communautarisme ?

2 commentaires:

Nadezda a dit…

Bonjour Chat de Nuit :):):)

Ce n'est pas demain que les mentalités vont changer !!!

Passe un bon week-end ensolleillé !!!

Io Froufrou a dit…

Et les homme lourds alors?
Et les femmes maigres?
Et les hommes au visage en poire?
Et les femmes aux mollets fluets?
Et celles qui ont la fesse triste?
Et ceux qui ont le poil follet?
Et ceux qui sont beaux mais qui s'aiment pas?

Si on ne s'occupe que des femmes lourdes, moi je vous dit mon bon monsieur: c'est DIS-CRI-MI-NA-TOIRE!
Na!
Miaou, pardon :)