mardi 3 janvier 2012

Nul besoin de voler pour Arsène Lupin


Réjouissez-vous, amateurs du Gentleman Cambrioleur ! Depuis dimanche, il est tout à fait légal de copier et de partager les œuvres de Maurice Leblanc, auteur de la célèbre série Arsène Lupin. Et ce en toute légalité, sans avoir peur de sanction de la part de Hadopi.

En effet, la loi sur la propriété littéraire et artistique précise que : "Au décès de l'auteur, ce droit persiste au bénéfice de ses ayants droit pendant l'année civile en cours et les soixante-dix années qui suivent".  Tous les écrivains et artistes morts en 1941, sont donc entrés dans le domaine public (sauf ceux mort pour la France, où il faudra encore attendre jusqu’en 2035…)

Vous pouvez donc vous procurer l’ensemble des aventures d’Arsène Lupin chez eBooksGratuits, ainsi que de nombreuses autres œuvres déjà passées dans le domaine public.

Au niveau international, plusieurs auteurs voient également leur œuvre rejoindre le domaine public :
  • Eugène Bloch
  • James Joyce
  • Virignia Woolf.

Attention tout de même, en ce qui concerne les auteurs étrangers, seul l’œuvre originale est concernée, car s’il s’agit d’une traduction, cette dernière est considéré comme œuvre à part entière, et il faut donc attendre 70 ans après le décès du traducteur.

Pour ceux qui souhaitaient donc lire l’intégral de Virginia Woolf, il va falloir affuter votre anglais.

3 commentaires:

Io a dit…

Mwooooow! (accent anglais prononcé)

Je viens d'apprendre quelque chose de très utile.
Qu'est-ce qui t'a poussé à te renseigner sur toutes ces questions?

Chat de Nuit a dit…

Je suis dans l'informatique, et tout ce qui touche aux libertés , à la surveillance liés à l'informatique me force à réagir.

En ce qui concerne les droit d'auteurs, cela devient du gros n'importe quoi, sachant que cela empêche l'accès à la culture des plus démunis.

Il y a encore pire, les brevets, qui sont à l’industrie (et surtout l'informatique) ce qu'est le droit d'auteurs aux artistes. Les brevets, il n'y a qu'à voir la guerre qu'Apple a lancé à Samsung et HTC...

Et tout cela ne va qu'empirer. Nous vivons dans un monde où nos libertés disparaissent peu à peu, sous prétexte de luttes contre les pédophiles, contre le piratage, contre la sureté de l'état.

La Chine et la Corée du nord (entre autre pays) qui filtrent internet un maximum, pourront bientôt envier notre pays avec toutes les mesures anti-internet prises qui ont surtout gonflés les poches des majors.

Et la preuve pas si loin de nous : http://chatdenuit.blogspot.com/2011/08/cest-bien-pour-eux-mais-pas-pour-eux.html je te renvoie à un billet qui date du mois d'août...

Copine Débile a dit…

C'est le souci avec les Kindle et autres, il y a beaucoup plus de livres en anglais qu'en français. Rien à voir je sais, mais j'avais envie de le dire :)