samedi 21 janvier 2012

British Humour

Deux petites nouvelles brèves ont retenus mon attention cette semaine. Parmi les pertes de triple A, les nombreux gels annoncés pour le mois de mai par le candidat socialiste, la cyber guerre suite à la fermeture de Megaupload  et le naufrage d’un HLM flottant, deux infos sont passées inaperçues, et pourtant elle m’ont fait sourire.

En tout cas nos voisins anglais n’arrêtent pas de m’étonner.

Garçon ou fille : un couple anglais a attendu que leur enfant ait 5 ans, avant d’annoncer son sexe. Le petit bonhomme n’était autorisé qu’a joué avec des jouets mixtes, alternait les vêtements  filles et garçons, à la surprise de ses camarades d’école. Lorsqu’ils le présentaient à des inconnus c’était sous le nom de « l’enfant ». L’enfant, entrant en primaire, il devenait de plus en plus difficile de cacher son sexe, et ses parents ont décidé de dire que c’était un garçon. Selon eux, c’était pour que cet enfant développe son potentiel  et sa propre personnalité. Et le bonheur de l’enfant les a convaincus qu’ils avaient raison…

Remboursez, on s’est fait avoir : c’est ce qu’on dit une dizaine de personnes à la sortie des cinémas de Liverpool après avoir vu le film « The Artist ». Le film qui a remporté 3 Golden Globes et qui est donné favori pour les Oscars, n’a pas plu à ces personnes. Et pour cause, ces personnes ne savaient pas qu’il s’agissait d’un film muet et ont donc été remboursés par les cinémas…

2 commentaires:

La sorcière à la ville a dit…

Je réagis à propos de ce petit garçon british...
Cette indifférenciation linguistique des sexes vient de Suède... une mode féministe qui en dit long sur la connerie, et l' esprit borné de ces cuistres (masculin dans le dico, mais mais pas de sexisme dans le ridicule).
Pas de genre pour les bambins ? Alors, pour ces gourdasses: y a des tas de langues asiatiques où le genre n'existe pas... Le pays le plus proche de nous : la Hongrie ! ben si vous croyez que la condition féminine est mieux là-bas... et je parle pas de la Chine, hein ?

Ces féministes ne sont pas bas-bleu, dommage parce que la culture c'est pas obscène.

Quant à donner des jouets des deux sexes aux enfants, pas besoin de faire la révolution, tout le monde le fait...

Io a dit…

C'est décidé, la prochaine fois que je verrai un film rasoir, je chercherai un prétexte pour me faire rembourser! Sauf qu'ici, on n'est pas en Grande Bretagne et je doute que ça marche.
Un chouia fanatiques ou allumés le couple à "l'enfant", non? Ça me flanque les choquotes, à moi, ce genre de truc.