mercredi 23 novembre 2011

Managers français taclés par The Economist


Le magazine britannique The Economist a publié cette semaine un article sur The French Way of Work. Il en profite pour égratigner le travail à la française. Et pour un magazine provenant d’un pays bien plus libéral que le nôtre,  on peut être surpris par le résultat de cette analyse du fonctionnement de nos entreprises.

Malgré des initiatives telles que « J’aime ma boite », seulement 64% des français aiment leur entreprise. Ils seraient donc globalement satisfaits de leurs missions, mais c’est la façon dont elles sont données qui leur posent problème. L’image qu’ils se font de leur entreprise en prend donc un sacré coup. Deux employés sur cinq n’aimeraient pas leurs managers.

Selon le magazine, «la France se situe dernier des dix pays de l'opinion des travailleurs envers la direction de leur entreprise, selon un rapport de 2007, alors que les deux tiers des employés américains, britanniques et allemands disent qu'ils ont des relations amicales avec leur supérieur hiérarchique, moins d'un tiers des travailleurs français confirment ce sentiment »

Pour The Economist, le problème de fond serait la formation des managers français qui sont trop vite parachutés à la tête des grands groupes, trop distants avec leurs équipes et déconnectés des tâches concrètes de l’entreprise. «Le problème avec les salariés français ce n'est pas qu'ils sont fainéants, mais qu'ils sont mal gérés», explique le magazine. Ces managers sortis de grandes écoles, n’auraient pas passés assez de temps sur le terrain, parmi leurs subordonnés.

Le magazine pointe aussi du doigt le système de pistons et des compétences peu valorisées, provoquant un sentiment de déception chez les employés.

Sentiment de déjà vécu pour certains d’entre nous….


1 commentaire:

Aliciabx a dit…

J'ai envoyé votre article sur les réseaux sociaux + Agoravox car il démontre bien ce qu'il se passe en France.