dimanche 27 janvier 2013

Reine de la communication ?



Notre ministre de la Culture et de la Communication, Madame Filipetti, a décidé d’attaquer vendredi les magazines people Closer et Voici en leur demandant à chacun 50.000 € de dommages et intérêts pour des photos publiées et prises à son insu lors de son séjour à l’Ile Maurice durant les fêtes de Noël.

Et donc, voici un ministre de notre gouvernement qui a bien respecté les consignes de notre président normal qui avait déclaré  le 19 décembre dernier à ses ministres qu'une "année fait 365 jours" attendant "de chacun présence et vigilance". On sait maintenant que 2 d’entre eux, ont pris des congés : Filipetti à l’Ile Maurice et Fabuis à Zanzibar.

Etant ministre de la communication, on aurait pu penser que Mme Filipetti aurait mieux réglé sa communication sur ce sujet. Dans un premier temps, celle-ci a nié ce séjour dans une île paradisiaque (enfin pour les touristes, car pour les locaux, c’est loin d’être un paradis). Puis, prise la main dans le sac suite à la publication des photos dans les magazines, elle a fait marche arrière en déclarant qu’il s’agissait d’un séjour privé, et qu’elle n’avait pas besoin d’en informer le ministère, puisqu’elle était joignable.

Et de rajouter que le président lui avait donné une autorisation exceptionnelle pour ce voyage privé.

Mais va-t-elle gagner son procès ? Pour moi soit, le juge va décider qu’il y a atteinte à sa vie privée et elle pourra mettre sur son compte en banque la jolie somme de 100.000 €, soit elle perdra car pour moi, ces journaux n’ont fait que leur travail, et ont prouvé que Mme Filipetti était une menteuse en niant d’abord ce voyage, puis en étant obligée de revenir en arrière sur ses propos au vue des preuves fournies sous forme de photos. 

 On peut donc résumer cette affaire ainsi :
- Consigne présidentielle de ne pas prendre des vacances : elle va à l’ile Maurice
- Vacances de grand luxe, alors qu’elle appartient à un gouvernement censé défendre les économiquement faibles
- Superbe empreinte carbone laissée par son voyage, alors que son gouvernement nous force à respecter des normes écologiques d’économies d’énergie
- Quand la nouvelle de ses vacances commence à apparaitre, elle nie les faits
- Quand les photos apportent la preuve de son mensonge, elle attaque les magazines.

En fait, ce qu’elle trouve mal, n’est pas le fait qu’elle se soit conduite en jouisseuse, aimant le luxe et l’argent, pas sérieuse, menteuse et hypocrite, mais le fait que Voici l’ai prise en train de « faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais… »

Quand à Fabuis à Zanzibar, à la réflexion, je trouve qu’il soit tout à fait normal pour un éléphant d’aller dans une île au large de l’Afrique….

2 commentaires:

Io Froufrou a dit…

Ahahahah! Ça serait drôle si cette bande de clowns ne nous gouvernaient pas!
J'ai beaucoup aimé ton billet.
Bien visé!
Mraôôôôw

Chat de Nuit a dit…

Je ne sais pas si ce serait moins drôle, mais ça serait peut être plus efficace....