mardi 15 janvier 2013

Propagande et censure




Décidément, notre Président Normal et son gouvernement utilisent de plus en plus des méthodes dont la Stasi ou le KGB n’auraient pas eu à rougir.

Censure 1 : pour le ministre de l’éducation nationale, le débat sur le mariage pour tous ne doit pas avoir lieu dans les écoles privées de notre pays.

Propagande 1 : Mme Najat Vallaud-Belkacem avait trouvé bon de prêcher sa bonne parole sur le mariage pour tous dans les écoles de la République.

Censure 2 : suite à l’affaire du tweet #unbonjuif, Fleur Pellerin hausse le ton. Elle souhaite que tous les propos antisémites diffusés sur les réseaux sociaux soient bloqués et leurs auteurs poursuivis. 

Propagande 2 : les ministres donnent maintenant des interviews au gouvernement. Et oui, on n’est jamais si bien servi que par soit même. Depuis quand notre gouvernement est-il accrédité pour faire du journalisme ?

Censure 3 : Dans cette interview, Mme Najat Vallaud-Belkacem demande de vouloir « exclure du champ de la liberté d'expression" sur Internet tous les propos qui incitent à la haine, y compris les propos "sexistes" »

Propagande 3 : la plupart des médias essayent de nous endoctrinés dans la bien pensée gouvernementale. Il n’y a qu’à voir les différents reportages vus à l’écran après la manifestation de dimanche des anti mariage pour tous. On nous expliquent que ces manifestants sont des intégristes, voir des fachos…

Censure 4 : il n’y aura pas de référendum sur le mariage pour tous. Mme Taubira confirme que même si une majorité de français est contre le mariage pour tous, la loi passera. Car il s’agit d’une loi éthique, et en matière de bien et de mal, la gauche bien-pensante détient le monopole.

Alors pourquoi vouloir contrôler internet pour ce gouvernement ? La gauche a tous les pouvoirs dans notre pays. Elle souhaite donc imposé sa vision unique du bien, du vrai de la justice. Comme il n’y a presque pas d’opposition au parlement, et comme les médias jouent un rôle d’enfumeur au service du gouvernement, le seul endroit où le débat peut encore avoir lieu est sur internet.

Alors, tous ceux qui osent contredire les idées du bien de cette gauche, sont des êtres maléfiques, et devront être montré du doigt, et ne devront plus avoir le droit de parole. Ceux qui ne pensent pas comme la gauche, sont dans le camp du mal, ils faut les faire taire (voir les mettre en prison pour incitation à la haine, si c’est possible), et si c’est une majorité, on passe alors la loi en force.

Il n’y a qu’à voir ce qui a été dit selon le thème : 

  • si vous êtes contre l’immigration sans limite ou un concept d’identité nationale, on vous taxera de raciste 
  • si vous doutez de la politique d’Israël au Moyen-Orient, on vous dira antisémite 
  • si vous êtes contre le mariage pour tous, vous êtes homophobe 
  • si vous êtes contre la charia, vous êtes Islamophobe. 
  • Et dans tous les cas vous êtes un gros facho ! 


Dans son livre 1984, George Orwell avait créé un langage imaginaire : le Novlangue. Cette langue créée pour satisfaire les besoins idéologiques du pouvoir en place avait pour but de  favoriser la parole officielle et empêcher l'expression de pensées hétérodoxes ou critiques. Cette langue n'avait qu'un nombre réduit de mots, et tous mots bannis ne pouvait être utilisés, sous peine de répressions.

En censurant ce que nous pouvons dire, ce gouvernement essaie de restreindre notre liberté de pensée, pour pouvoir mieux imposer sa vision juste….

6 commentaires:

Io Froufrou a dit…

Le plus inquiétant, c'est que cette avancée du despotisme n'a pas l'air d'en choquer tant que ça.
Le communisme aussi avait commencé avec de bons sentiments. On a vu comment ça a fini.
Il serait bon de s'en souvenir.

Chat de Nuit a dit…

En effet, lo Frourfrou, cela ne choque personne puisque la plupart des médias sont du même coté qu'eux.

Ils font tout pour que nous perdions peu à peu notre liberté d'expression, voir celle de penser...

Attention danger !

Nadezda a dit…

Oui danger, mais qui va renverser la vapeur?

Le n°4 est vraiment choquant, belle analyse Chat de Nuit, nous en Belgique c'est encore plus grave.

Des moutons, nous sommes devenus des moutons !

Chat de Nuit a dit…

Nadezla, j'ai bien peur qu'il soit de plus en plus difficile de renverser la vapeur. Ceux qui vont essayer se feront taxer d'ennemis de la société.

Tu as raison, on veut faire de nous des moutons qui ne pensent plus, et qui consomment.

Le mariage pour tous, est une autre avancé dans ce domaine, car en détruisant la famille tel qu'elle existe aujourd'hui, on détruit un repère essentiel de notre société.

*MeL* a dit…

Vous ne pensez pas que vous exagérez un peu ?

Marc Lef a dit…

Il me semble que la seule chose qu'on puisse attendre de ce gouvernement là, c'est que la situation ne fera qu'empirer, dans tous les domaines. Gouverner en cherchant à faire plaisir à ses électeurs, ce n'est pas gouverner...