samedi 4 février 2012

Le carnaval de Nice va être triste….

Si vous suivez un peu l’actualité « non-geek », vous aurez surement entendu parler des Anonymous. Ce groupe de hacker international et anonyme, se revendique le droit de protéger nos libertés (et en ce moment il y en a bien besoin) sur internet en faisant des actions coup de poing. Récemment, suite à la fermeture de Megaupload, ils ont hacké différent site internet d’agences gouvernementales (FBI, Scotland Yard…). Même notre belle Hadopi y a eu droit.

Le 28 janvier dernier, les Anonymous avaient appelé à manifester dans 36 villes de France pour exprimer leur opposition à la fermeture de MegaUpload, et plus largement aux lois qui freinent la liberté d'expression sur Internet, en particulier l'accord ACTA en cours de ratification. "ACTA, SOPA et PIPA, MegaUpload, les atteintes à nos libertés se multiplient au profit des majors et de leurs actionnaires alors que le cinéma, la vente de musique numérique, de films sur différents supports ne se sont jamais aussi bien portés", expliquait la vidéo de mobilisation.

A Paris, quelques centaines d’internautes avaient défilé, portant tous, comme le veut la nature du mouvement, le masque de Guy Fawkes, qui est le symbole du groupe.

Mme Muriel Marland Militello, qui attribue la fermeture de Megaupload au volontarisme de Nicolas Sarkosy, n’a pas vu cette manifestation d’un bon œil. L’élue des Alpes Maritimes a ainsi déclaré : « Je dénonce l’illégalité du défilé samedi dernier des personnes se revendiquant de la mouvance « Anonymous ». Cette manifestation contrevient à la loi de la loi du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public ».


Et de rajouter « La dissimulation du visage dans l’espace public est punie de l’amende prévue pour les contraventions de la deuxième classe (d’un montant maximal de 150 €). Un stage de citoyenneté peut également être prononcé par la justice notamment pour rappeler aux personnes concernées les valeurs républicaines qui sont le socle de notre société ».

Alors, cette année à Nice, pour le Carnaval, ne mettez pas de masque, vous risqueriez une amende…

3 commentaires:

Io a dit…

Madame-application-à-la-lettre-du-règlement confond peut-être masque (ludique, joli, festif, carnavalesque) et burqa (..euuuuh...non rien).

Nadezda a dit…

En France(comme ailleurs) deux poids,deux mesures.

Chat de Nuit a dit…

Le problème, c'est qu'ils sont tellement loin de ce qui ce passe dans la vraie vie.

Comment quelqu'un qui gagne un salaire de 10000€ +, peut-il comprendre les problèmes d'un smicard ?

Leur guerre contre internet est surtout pour eux d'essayer de bloquer le seul et unique vrai libre média dans le monde, mais pour combien de temps encore ?